Voici l'endroit pour poster vos commentaires ou mauvaises expériences avec la CSST,  votre employeur ou toutes autres demandes. Ne vous gênez surtout pas ! Vous pouvez aussi répondre aux autres. Il suffit seulement de m'envoyer un message et de m'autoriser à le publier et il sera ici immédiatement. Un excellent moyen d'aider et de partager vos expériences avec les autres. Vous n'avez qu'à vous servir du tableau suivant et vos commentaires apparaîtront.

N'hésitez surtout pas à poster svp vos messages ou réponses peuvent aider bien des gens. Si vous croyez pouvoir aider quelqu'un , postez votre réponse ici. Merci


Index page1 page2

 8 février 2002 par : Guy Samson   8 février 2002 par : Michael Borris  9 février 2002 par : Guy Samson

10 février 2002 par : Guy Samson  10 février 2002 par :  Michael Borris  10 février 2002 par : Guy Samson

11 février 2002 par:Manon Bertrand  11 février 2002 par Guy Samson   12 février 2002 par France Fournier

16 février 2002 par : Guy Samson  19 février 2002 par : Hélène           19 février 2002 par : Guy Samson

28 mars 2002 par : Guy Samson     31 mars 2002 par : Guy Samson    12 avril 2002 par : Henri Dary

18 avril 2002 par : Guy Samson      26 avril 2002 par : Jules Roy        30 avril 2002 par : Jules Roy

5 mai 2002 par : Guy Samson         23 mai 2002 par : Marylou (retrait préventif)

30 mai 2002 par  André Perrault    30 mai 2002 par : Carole Demontigny

2002-02-08

Pourquoi les délais sont si longs pour passer devant la CLP ? Voici 27 mois que j'attends et je n'ai toujours pas de date d'audition .

Guy Samson


2002-02-08200

February first, 2002

By E-Mail

Special Rapporteur

Office of the High Commissioner for Human Rights

1211 Geneva 10, Switzerland

Communication number 001

Subject: URGENT ACTION 

To whom it may concern,

My name is Michael Borris and I would like by this letter, demand that an inquiry be made on the criminal actions that took place and are taking place in the province of Quebec, Canada, against men and woman that have been suffering and continue to suffer of extreme mental and physical cruelty for the past 15 years by the civil servants working for the government of Quebec.

I, myself, being victim of those criminal actions, have taken all the legal steps to have my rights respected but was denied my right to do so.

I filed a complaint at the “commission des droits de la personne du Quebec”, which was later denied;

I then filed by myself (because I was denied my right to have a legal aid attorney even having only $428.00 Canadian dollars a month to survive), a written proceeding instituting an action, in front of the Tribunal of Human Rights of Quebec, but I was again denied my rights and told that I was not in the right tribunal;

I then filed a complaint in front of the Canadian commission of Human Rights but have been sent a letter explaining that the demands are overwhelming and that my case would not be investigated in a near future because of lack of funds;

I wrote a letter of complaint to the Prime minister of Quebec and had a reply saying that his “Cabinet”, would take good note but I did not have any other follow up since that letter was sent;

I wrote a letter of complaint to the minister of justice in the province of Quebec, but have not had any reply;

I wrote a letter of complaint to the Prime Minister of Canada but have not had any reply;

I filed a complaint to the “Surete du Quebec” of which I did not have any reply;

I had to file a complaint to the “Gendarmerie Royale du Canada” of which I did not have any reply;

Office of the High Commissioner for Human Rights (Feb-01-02) -2- 

I then filed a criminal complaint and sent it to the office of the “Substitut du procureur de la Couronne” at the “Palais de justice de Montreal“ against my aggressors, but have not had any reply;

I wrote four (4) times to the Canadian Ambassador at the United-Nations in New York, but have not had any reply.

I wrote four (4) times to the president of the United-Nations, but have not had any reply;

Haut

I was forced, for the past five (5) years to represent myself in nine (9) instances in front of different tribunals and have almost the same amount to go to in the future to defend my rights;

To my knowledge, the country of Canada have contravene 9 articles of the Universal Declaration of Human Rights Convention in my case but also in the cases of hundred and perhaps thousand of other men and woman, of which, some have already died;

It is extremely sad that a normal citizen that was born and lived for 48 years in the country of Canada, has to take these steps in order to obtain satisfaction. I was even forced to resign from my Canadian citizenship (in contradiction of the Universal Human rights Declaration) because I am to ashamed to be a Canadian and have asked political asylum to the country of the United-States, but was also denied my rights (in contradiction of the Universal Human rights Declaration), I later asked for political asylum to the country of France, but again, I was denied my right to obtain it (again in contradiction of the Universal Human rights Declaration).

I was even more baffled to find out that I was not alone and that already a group of victims of criminal actions from the government of Quebec has already been formed and have “Internet Web sites” that explains in detail their struggles, agonies, worries and complaints because their rights was also denied. These workers are living on a day to day basis, a living nightmare as me but in worst conditions of, which are not human.

It is imperative that actions must be taken to put back in control the Human rights conditions that the Universal declaration of Human Rights grants us and for those reasons, I would like to offer my services to help the Office of the High Commissioner for Human Rights set-up a file system that would grant each and every victim, the right to be able to express theirs so that an International Tribunal can compensate for their enormous troubles that they have been living. 

Office of the High Commissioner for Human Rights (Feb-01-02) -3- 

Because of the “special nature” and “proportions” of this inquiry, it is also recommended that an International Tribunal of Universal Human Rights be set-up in the province of Quebec because of the enormous costs involved in having each and every victim, fly to La Hague in Holland and being forced to live there for the time of their trial, unless it is forbidden by law.

You can contact me at your convenience, so that we can set-up an appointment and discuss the necessary actions that must absolutely be undertaken for the instances and the procedures that must be taken. I will to your demand, prepare a budget, describing in detail the amount involved in such a project in order to have it approved by the general council of the United-Nations.

Yours truly,

Michael Borris

E-Mail: michaelb87@hotmail.com                                                                                                       Haut


2002-02-09

Une Question que je me pose ce soir: Combien de gens sur la CSST ou en attente d'une décision se suicident chaque année ? Si vous connaissez ces statistiques, j'aimerais bien que vous me répondiez. Merci

Guy Samson                                                                                                                                         Haut


 2002-02-10

Merci à "poupoune" grâce à qui j'ai passé une très belle journée                                                                                                                                                            


2002-02-10

Bonjour tout le monde,

Mon nom est Michael Borris et j'etais helas comme vous, prie dans un
systeme que je ne pensais jamais que je pourrais m'en sortir. J'ai eu votre
adresse electronique en lisant vos histoires sur le site a Monisieur Jean
Godbout. Je sympathise enormement avec vous et voila la raison de vouloir
communiquer avec vous aujourd'hui.
J'ai prie la decision et la responsabilite de communiquer mes inquietudes
(pieces jointes, je m'excuse mais ce n'est qu'en anglais) sur les crimes
commis par la csst au plus Haut Commissariat des droits de l'homme aux
Nations-Unies et les medias internationaux. Si vous le voulez, vous pouvez
faire comme moi et ecrire votre histoire aussi adressee au Rapporteur
Special de cet organisme en mentionnant comme sujet, action immediate
demandee afin que mes allegations soient veridiques car j'ai demande qu'une
enquete soit faite auparavent avant que les procedures soient entames.

Si vous voulez aussi, vous pouvez rediger une action au civil (pieces
jointes) adressee a la cour superieure du Quebec, comme j'en ai deja
compose une et que j'ai deja fait parvenir au cabinet du premier ministre
du Quebec pour lui signifier mes intentions. Des que j'aurai la somme de
$487.00, j'enregisterai ensuite ma demande au bureau du greffier du palais
de justice de Montreal et je ferai comme monsieur Godbout et je me
defenderai seul contre le gouvernement du Quebec. Meme si votre action au
civil n'est pas aussi precise que celle que j'ai formule, juste le fait de
faire un "draft" les fera reflechir sur la capacite a vouloir se defendre
seul. J'ai deja aussi formuler une plainte devant le tribunal des droits de
l'homme au Haut commissariat des Nations-Unies car j'avais formuler une
demande introductive d'instance devant le tribunal Quebecois des droits de
la personne apres avoir fait une plainte devant la commission des droits de
la personne Quebecoise mais ce droit m'a ete refuse (ils se protegent tous
on dirait). J'ai donc ete a la deuxieme etape qui est de formuler une
plainte devant la commission des droits de la personne Canadienne mais a
mon grand regret, je me suis fait dire que les demandes etaient tellement
grandes que le risque d'entendre ma plainte ne se ferait pas dans un avenir
rapproche car cette commission manque de fonds et les plaintes debordent
leurs capacites (je me demande pourquoi) alors, j'ai decider de proceder a
la troisieme etape et cela est de formuler la meme plainte devant un
tribunal nternational et si ma plainte est fondee et credible a leurs yeux,
je devrai passer devant un tribunal international.
L'autres raison de ma demande de vouloir communiquer avc vous est que
j'aurais surement besoin de votre aide losque le temps viendra de vouloir
denoncer ses actes criminelles devant un tribunal International et je vous
demanderais juste lorsque le temps viendra, de me donner la permission de
montrer ce que vous avez ecris sur le site a monsieur Godbout est la verite
et je vous demanderai juste de me faire parvenir un affidavit attestant que
vous etes la personne qui decris ce que vous avez ecris afin que ce soit
credible devant un tribunal. J'aurais aussi besoin de savoir, si jamais je
depose ma requete pour actionner le gouvernement du Quebec, combien de
temps cela prenderait normalement pour lire et etudier chacune de vos
histoires que vous decrivez sur le site de monsieur Godbout car si je passe
au tribunal, je dois penser au temps que cela prendera et je dois
additionner toutes les minutes que je crois que cela durera pour donner un
apercu du temps que cela prendera pour pouvoir denoncer ces actes devant un
tribunal pour ceduler une date d'audience et "booker" une sale pou le temps
que cela prendera.
Si on fait juste ce plaindre, tout le monde se relance la balle mais si on
prend action, comme ce que monsieur Godbout a fait et que j'ai l'intention
de faire et que vous aussi suivez les memes traces, le gouvernement n'aura
pas le choix que de confronter la realite et de demander une enquete. J"ai
deja fait parvenir copie de la lettre envoye au Rapporteur Special au
president de l'assemblee nationale du Quebec car je lui ai dis que le
premier ministre est au courant et qu'il reste inactif. Je suis suppose
avoir une reponse de son bureau bientot.
Soyez assure de mon support dans cette affaire. Bonne chance et que Dieu
nous vienne en aide.

Michael Borris

 

Si on fait juste ce plaindre, tout le monde se relance la balle mais si on
prend action, comme ce que monsieur Godbout a fait et que j'ai l'intention
de faire et que vous aussi suivez les memes traces, le gouvernement n'aura
pas le choix que de confronter la realite et de demander une enquete. J"ai
deja fait parvenir copie de la lettre envoye au Rapporteur Special au
president de l'assemblee nationale du Quebec car je lui ai dis que le
premier ministre est au courant et qu'il reste inactif. Je suis suppose
avoir une reponse de son bureau bientot.
Soyez assure de mon support dans cette affaire. Bonne chance et que Dieu
nous vienne en aide


Michael Borris

La criminalite dans les societes gouvernementales, ca s'arrete icit!
et n'oubliez pas, que les oignons font de la soupe et que l'union fait la
force. A vous de choisir si vous voulez agir.
Adresse electronique du site internet pour faire parvenir votre plainte
dans votre langue au Rapporteur Special du Haut Commissariat des droits de
l'homme aux Nations-Unies:
http://www.unhchr.ch
Vous trouverez sur ce site, l'adresse electronique ou faire parvenir votre
plainte au Rapporteur Special du Haut commissariat des droits de l'homme
aux Nations-Unies par courrier electronique en n'oubliant pas de mentionner
comme sujet dans votre courriel, Action Urgente (Urgent Action). Vous
pouvez si vous le desirez, inclure dans votre plainte, l'adresse
electronique ou est decris ce que vous avez eu a vivre afin qu'un
representant puisse en prendre connaissance.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Adresse electronique ou faire parvenir votre action au civil contre le
gouvernement du Quebec, et qui est le cabinet du premier ministre du Quebec:

premier.ministre@cex.gouv.qc.ca


Haut


2002-02-10

J'ai finalement une nouvelle représentante à la CSN et elle devrait essayer de faire avance mon audition à la CLP, je me croise les doigts et je vous tiens au courant

Guy Samson


2002-02-11

J'ai eu un accident de travail en 1994 et j'ai subit 2 opérations en 1994 pour une hernie discale L5-S1. Consolider en 1995, je suis maintenant en rechute depuis avril 2001.
J'ai dû passer une panoplie d'examens pour être accepter et indemniser par cette commission gérée par l'état.
Une bataille ardue, longue et pénible mais bien préparée. J'ai opté de choisir un conseiller juridique en matière de C.S.S.T. par crainte de me faire avoir encore une autre fois avec eux.
Je suis maintenant reconnu grâce à ce conseiller et la bataille continue car la commission me harcelle à me consolider de nouveau.
Mon état actuel se dégénère quotidiennement car je souffre de sciatolgie depuis plusieurs années. La douleur est tel que je suis en train de me demander à quoi rime cette vie de souffrance et que je ne vois aucune issue pour en sortir.
J'aimerais partager des discussions avec ceux et celles qui auront envies d'en manifester le besoin car la douleur fait en sorte de créer une carapace difficile à percer.
Voici mon courriel et ne vous gênez pas à me contacter, je serais à l'aise de recevoir vos courriels.

buzzzeur@hotmail.com


Haut


2002-02-11

Bon j'aimerais bien avoir d'autres commentaires sur la douleur. Vivre avec une douleur permanente ou passagère n'est guère amusant. C'est un excellent moyen de briser bien des vies et non juste celle de l'accidenté. Je ne peux prendre aucun anti-inflammatoire ou narcotique afin que ma greffe se fasse bien. Je peux essayer mais les gens qui vivent autour de moi ne savent pas toujours comment réagir face à mes douleurs. Et depuis cet accident, j'ai dû cesser beaucoup d'activités comme la pêche, la moto, le golf, l'équitation et plusieurs autres activités. Donc tout mon cercle d'amis est quasiment disparu ! Comment accepter cet état de chose et le faire accepter par les autres ? J'ai présentement de la difficulté à suivre mes cours qui sont pourtant juste deux soirs par semaine ! Car je ne sais jamais à quel moment ma jambe droite va cesser de répondre ! Bel avenir en perspective !

Guy Samson


2002-02-12

Bonjour,des problèmes avec la csst j'en ai depuis 1997.Je suis une préposée aux chambres dans un hôtel,en Août 1997 j'ai glisser sur le bord du bain en lavant la céramique du bain. Je suis aller voir le docteur,comme de raison il n'écoute pas la moitié du temps ce qu'on leur dit ,je lui parle de douleur aux cotes et a l'épaule droite. Il envoi le rapport a la csst en marquant douleur aux cotes et un arrêt de travail d'une semaine .Apres mon retour aux travails la douleur a l'épaule empire nouvel arrêt de travail mais cette fois refus de la csst car il dise qu'il ne peuve pas relié cela a la chute dans bain.Le medecin a dit tendinite calcifiante.En janvier 1998 echographie ,cela dit déchirure de la coiffe des rotateurs dans les deux épaules.En septembre 1998 operation pour réparer la coiffe et la calcification.Mon avocat référer par mon cyndicat me fait avoir une compensation pour le temps d'arret 4mois de chirurgie et en meme temps je me fait avoir.Car le papier disait que je ne peut plus revenir contre la csst.Au moment de la signature j'était en depression pour plusieurs facteur.Depuis mon retour aux travail la situation ne sait pas ameliorer au contraire cela allait de pire en pire.En octobre 1999 je suis encore malade pour 6 mois et j'ai toujour de la douleur a l'épaule droite.Depuis je ne suis plus retournée au travail.En octobre une autre échographie montre une tendinopathie chronique légerement calcifiante de l'épaule droite et plus rien a l'épaule gauche.Je me trouve un autre emploi car les medecins que je vois me dise tous change de job,ce que je fais,mais la encore la douleur revient de plus belle.Le docteur me met aux travaux léger,mais mon nouvel employeur me fait faire une expertise a montreal qui dit que j'ai beaucoup de limitation fonctionnelle et que je ne peut plus travailler.Je retourne voir le medecin qui ma opérer il me dit que c'est vrai,il fait une evaluation pour la csst.Voyant que la csst conteste il n'envoit pas l'évaluation me disant qu'il ne sera pas payer.En resumer je me bat contre la csst tout seul car je ne travaille plus et je n'ai pas le droit a l'aide jurédique car mon mari travaille,la tete en prend tout un coup et le morale aussi.Je passe mon audition le 6 avril au bureau de revision.Merci de me lire!

france@distributel.net


2002-02-16

Je vois le chirurgien orthopédiste qui m'a opéré mardi matin à Ville Lemoyne. Il s'agit du docteur S. Ferron et je souhaite que cette fois il puisse m'accorder un peu plus que les 4 minutes réglementaires. Car ce sera la sixième fois fois que je le verrai et je n'ai jamais pu lui parler plus de 3-4 minutes. Je vous en reparle mardi.

Guy Samson

Haut


2002-02-19

bonjour Guy, j'ai envoyer mes commentaires, alors espèrant des nouvelles ..
Surtout que la force soit avec toi. Moi j,appui des initiatives de cette sorte, car oui on est pris dans un système de fou..
Alors faut pas lâcher, bon courage..

Hélène


2002-02-19

Ha que j'aimerais que la vie soit si belle et facile tous les jours !

Hélas,
J'ai vu le spécialiste qui m'a opéré dans la colonne au mois de juillet dernier et il m'a avoué qu'il me reste 2 choix soit : "avoir mal" ou bien "avoir très mal" Je n'ai plus le choix que j'ai presque oublié soit "ne pas avoir mal du tout" !
Pour ce qui est de ma ou mes jambes qui engourdissent et ma jambe droite qui me fait tomber si souvent et qui refuse parfois de bouger, Il me dit que peut-être une opération sera possible plus tard.
J'essaie quand même de garder espoir.

Bonne journée

Guy Samson


2002-03-28

C'est aujourd'hui le 15e "anniversaire" de la mort de mon père et je m'ennuie. Voilà presque deux semaines que je ne suis pas allé à mes cours à cause de la douleur et de mes jambes qui manquent. Je me sens bien seul dans ma bulle. Il a fait très beau aujourd'hui et je n'ai malheureusement pas pu en profiter.


2002-03-31

Et bien voilà, je me suis fait voler mon auto le 12 mars au soir pendant mes cours ! Un Pontiac trans-Am 1983 que j'aimais bien. Il faut croire que quelqu'un d'autre l'aimait bien aussi.


Le 12 Avril 2002

Bonjour, je suis Henri Dary. Puis-je me permettre d'occuper quelques minutes de votre temps pour vous poser quelques questions ? Et je vous remercie d'avance. Pouvez me dire si la CSST à un droit de regard sur les Centres d'accueil privés ? Si oui, est-ce qu'elle visite ces Centres pour s'informer comment ils s'appliquent pour assurer la sécurité du ou de la préposé(e) auprès des clients ou clientes malades ? De plus, est-ce que obliger un ou une préposé(e)à travailler sans aucune pause ne fait pas un accroc à sa santé et à sa sécurité ? Comptant sur votre sens du devoir votre réponse me sera bien utile.

Réponse:

Bonsoir Henri,

Je suis vraiment désolé du retard pour répondre à votre message.
Sans entrer dans les détails, disons que j'ai eu beaucoup de difficultés
avec mon dos et de fortes douleurs.
D'après ce que j'en sais, la CSST à un droit de regard partout ou des
employés travaillent que ce sois dans un petit centre ou une très grosse
entreprise. Partout ou des employés travaillent.
Mais ils ne doivent pas visiter les centres à moins d'avoir des motifs pour
le faire ou bien à la demande d'un ou des travailleurs ou de leur syndicat
s'ils en ont un.
Pour ce qui est des pauses, si nous parlons d'un quart de travail de 8 ou 12
heures, la loi prévoit des pauses. Voici un lien ou vous trouverez des
explications sur l'application des normes minimales du travail.

http://www.cnt.gouv.qc.ca/fr/index.htm

Et si vous m'autoriser, je peux publier votre message et d'autres lecteurs
pourront témoigner de leurs expériences.

Bien à vous et désoler pour cet immense retard

Guy Samson
 

Bonsoir Henri,

C'est encore moi,
Je viens de faire des recherches et voici ce que j'ai trouvé pour vous:
Les repas

Après une période de travail de cinq heures consécutives, le salarié a droit
à une période de 30 minutes (sans salaire) pour le repas. S'il ne peut
quitter son poste de travail, cette période doit lui être payée.

La pause café

La pause café n'est pas obligatoire, mais lorsqu'elle est accordée par
l'employeur, elle doit être payée et entrer dans le calcul des heures de
travail.

Tout ceci se trouve ici :


http://www.cnt.gouv.qc.ca/fr/index.htm

Bien à vous

Guy Samson


Le 18 Avril 2002

Un detenu a t'il le droit a la csst quand il a une femme et des enfant a charge !!!!

Chantal Arbour

Réponse:

Bonsoir Chantal,

Je ne suis pas au courant si un détenu a droit à des prestations de CSST.
Mais je ne crois pas car il ne peut travailler ou se soumettre aux exigences
de la CSST.
Voici 4 ans et demie que je vis emprisonné dans mon corps rongé par la
souffrance et la douleur et je ne reçois plus aucune prestation depuis plus
de 2 ans parceque mon agente de CSST à décidé le 9 décembre 1999 que je n'y
avait plus droit sans me voir ni me consuter ! Et depuis ce temps, j'attends
de pouvoir défendre mes droits devant le tribunal de la CSST.
Je ne sais pas trop comment te diriger ou d'aider dans cette démarche mais
si tu veux que je publie ton message dans ma page de commentaire, il y a
sûrement quelqu'un qui pourra t'aider.

À bientôt et bon courage

Guy Samson

Haut


Le 26 Avril 2002

Salutations!
Moi aussi j'ai commencé à écrire mes déboires sur le web et j'ai sorti ma première page ce matin et ce n'est pas terminé.J'ai entendu parler qu'une enquête sérieuse était en cour présentement concernant les agissements de la CSST envers les accidentés.Espérons que la lumière va un jour apparaître au bout du tunnel.Si mon cas ne se règle pas,j'envisage de mettre sur pied un recours collectif contre eux.
merci et bonne chance Jules roy


Le 30 Avril 2002

Pas drôle ton cas mon gars.Moi mon dossier est à l'étude au bureau de révision de la CSST et je suis certain que je vais me ramasser au CLP.Un jour ils vont payer pour tout ça.Ça va leur retomber sur le nez.Moi.si ça ne fonctionne pas à mon goût j'envisage un recours collectif avec des milliers d'accidentés du travail.Ces escrocs vont en avoir pour leur rhume je t'en passe un papier.J'ai entendu parler entre les branches qu'il y avait une grosse enquête sérieuse présentement sur les agissements de cet organisme gouvernemental.
bonne chance Jules Roy

bienvenue_sur_mon_site_web.htm


Le 5 mai 2002

Voilà bien longtemps que je n'ai pas écrit. Les dernières semaines ont été très pénibles. La pire période de douleur depuis mon opération. J'ai vécu ces dernières semaines au rythme des médicaments. J'ai pris des "supeudol" ou oxycodone et maintenant je prends des "hydromorphones". Alors je me couche après avoir pris une pilule et avant chaque pilules, je dois prendre des gravols pour contrer les effets secondaires. Donc il se peut que je passe facilement 14 heures au lit dans une journée. J'ai aussi un nouveau corset moulé sur mesure depuis le 30 avril. Opéré en juillet 2001, 4 1/2 mois dans un corset, 5 mois libre et me revoici de nouveau dans un corset. Et d'après le scan que j'ai passé  en avril, je me dirige vers une autre opération. J'ai connu des moments très sombres les semaines passées. Je trouve très pénible de voir ma conjointe qui fait à peu près tout dans la maison et moi qui ne fais pratiquement rien. Ça fait du bien de se défouler un peu.

De plus, j'avais une date d'audition pour aller devant la CLP le 13 mai et cette audition que j'attends depuis très longtemps, a été reportée peut-être en octobre à cause de mon ex-employeur et de ses avocats.

Guy Samson

Haut


Le 23 mai 2002

bonjour jai une question quand on nai sur un retrait preventif quand arrete le pre le dernier paimant. quand tu accouche dit repond moi.moi jai accoucher le 13 juillet par un deeclanchement ma date etait une semaine avant est-ce que il arrearrete de payer la date de ton accouchement.merci de me repondre merylou

Réponse :

Bonjour Marylou, je ne peux vous répondre par émail car l'adresse émail n'est pas valide.

Merci pour votre commentaire,

Est-ce qu'il s'agit d'un retrait préventif payé par la CSST, le chômage ou
une assurance collective ?

S'il s'agit d'un retrait préventif payé par la CSST, voici ce que j'ai
trouvé:

Retrait préventif de la travailleuse enceinte

article 40. Une travailleuse enceinte qui fournit à l'employeur un
certificat attestant que les conditions de son travail comportent des
dangers physiques pour l'enfant à naître ou, à cause de son état de
grossesse, pour elle-même, peut demander d'être affectée à des tâches ne
comportant pas de tels danger et qu'elle est raisonnablement en mesure
d'accomplir. La forme et la teneur de ce certificat sont déterminées par
règlement et l'article 33 s'applique à sa délivrance.

article 41. Si l'affectation demandée n'est pas effectuée immédiatement, la
travailleuse peut cesser de travailler jusqu'à ce que l'affectation soit
faite ou jusqu'à la date de son accouchement.

On entend par "accouchement", la fin d'une grossesse par la mise au monde
d'un enfant viable ou non, naturellement ou par provocation médicale légale.

Je souhaite avoir répondu à ta question. D'après ce que je vois, ils
arrêtent de payer à la date de ton accouchement soit le 13 juillet.

N'hésites pas à m'écrire de nouveau.

Bonne journée
Guy Samson


Le 30 mai 2002

bonjour moi je peut te dire que la seul solution ses le bs car jai due
me rende a lévidence que la csst ne payerais pas tous suite mais je vais
continué a me battre car je ne peut plus travaillier moi jai u un
accident en 1990 jai fait une chute de 50 pieds ,il mont retourner au
travaille en 1994 a un emploi qui n'étais pas convenable a mes
limitation ,en mars 2000 mon medecien me mets en arret de travaille et
depuis se temp je vie sur laide social il me donne exactement 276.00 par
mois et on est cinq jai trois enfants je peut te dire que les mois sont
tres dificile mais on continue il ne faut pas lacher .je te souhaite
bonne chance et continue ne lache pas car il ne faut pas les laisser
gagné ses juste une gagne de pouriture ok bye bye
 

Réponse :

Bonjour André,

Merci pour ce message,

Est-ce bien $276 par mois que tu reçois avec une conjointe et 3 enfants ? Ou
est-ce $276 par semaine ?
Moi je ne retire absolument rien depuis le mois de décembre 1999!
Tu dois sûrement avoir des causes en appel devant la CLP si ton médecin t'a
mis en arrêt de travail en mars 2000 ? Tu dois te battre pour réclamer ton
dû. Et as-tu reçu un montant pour ton D.A.P. (déficit d'atteintes
permanentes) ? Car moi je n'ai encore pas reçu le mien et ça doit bien
monter dans les $15 000 . J'ai bien hâte de recevoir quelque chose.

La semaine prochaine, je rencontre le spécialiste qui m'a opéré en juillet
2001 afin de savoir si je vais être opéré de nouveau cette année.

Continue à te battre André et redonnes-moi de tes nouvelles. (si tu le
souhaite, je peux placer ton commentaire dans ma page de commentaire afin
d'en aider d'autres à nous comprendre)

À bientôt

Guy Samson

Suite par André Perrault

merci pour ton message et oui ses juste 276,00 par mois et non pas semaine et
oui jai u un montants mais ses en 1994 il mon donner 43,000.00 mais je peut te
dire que quand il te le donne tu en doit assez quil ne te reste presque rien .et
oui si tu veux tu peut mettre mon comentaire sur ton site car il faut se tenir
les coudes et surtout ne pas lacher .jai passer devant le clp et le juge
charette a été acheter par la csst et mon medecin aussi je doit tous recommencer
a zéro jai trouver un nouveau docteur et on recommence parce que javais 55%
incapacité en 1994 et la jai environ 70% et il disent quil ny a pas u
dagravation mon dos est attaquer car je marche croche jai trois vertebre qui ont
quelle que chose mais il disent que se nes pas relier avec mon accident.je peut
te dire que meme le gouvernement se sont tous des profiteur de premiere il se
gaves sur le dos des citoyens et ses toujours nous le pauvre monde qui payons
pour leur fabuleuse vie a eu .ok bye bye a la prochaine

Haut


Le 30 mai 2002
 

Mon conjoint s'est blessé au travail(entorse au genou). Il n'a pas déclaré immédiatement l'incident et il n'y a pas de boss sur son quart de travail. Pensant que le congé de Pâques lui laisserait une chance de récupérer et de reprendre le travail comme d'habitude, il n'a rien dit(le jeudi). Le lendemain il était sensé de travailler mais son boss l'a appelé pour qu'il reste à la maison car il avait l'air fatigué qu'il lui a dit. Mon chum est retourné au travail le mardi et son genou était pas trop mal.
Au retour son genou etait enflé, il a mit de la glace, mais le mercredi il a mit un bandage et après sa soirée 3h à 11h son genou était très gros.Le jeudi il est allé au travail mais il a téléphoné à son boss car il avait trop mal et celui-ci l'a engueulé comme d'habitude et a racroché au nez. La compagnie a contesté affirmant que l'accident n'avait pas eu lieu au travail. Mon chum étant immigrant/anglophone il ne connait pas trop les règlements de la CSST, et la CSST a rejeté sa demande et il doit subir une opération pour une déchirure au ministre.QUE FAIRE?

Réponse :

Bonjour Carole,

Merci pour ce précieux commentaire que j'aimerais bien publier si vous m'y
authoriser.

Combien de temps s'est-il écoulé entre l'accident de travail de votre
conjoint et le moment ou il a déclaré l'accident ? Et à qui a-t-il déclaré
son accident ? Travaille-t-il dans un endroit syndiqué ou non ? Ces
renseignements peuvent faire la différence. Qu'il ni ait pas de Boss sur le
quart de travail de votre conjoint n'est pas de sa faute.

Si vous pouviez répondre à ces questions , cela m'aiderait beaucoup. Il y a
sûrement quelque chose à faire mais je dois avoir ces renseignements d'abord
afin de mieux vous guider.

J'attends de vos nouvelles.

Guy Samson
 

Monsieur, Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à notre cas. L'accident est arrivé le 28 mars 2002 et il a arrêté pour Pâques et est retourné le 2 avril 2002, pensant être correct pour travailler avec un peu de douleur mais tout de même. Ce n'est que le 4 avril qu'il a déclaré sa chute sur le genou, car il avait le genou gros comme ma tête, et son boss l'a engueulé genre "You are full of shit...Fuck,African full of shit..." You can work BLABLABLA". Chaque fois qu'il l'appelait pour un problème au travail soit les machines brisées ou autre, il l'engueulait et lui raccrochait au nez et lui manquait totalement de respect. Tous ces agissements ont stessé mon chum et il l'appelait le moins possible, pour éviter d'être engueulé. De plus il ne pouvait pas arrêter ses machines pour manger eat souvent il revenait à la maison avec son lunch car il n'avait pas le temps de manger. Étant opérateur de tricoteuse il doit marcher sans arret autour de ses machines sinon courir.
Là ou il travaille il n'y a pas de syndicat et il a déclaré au superviseur de poduction.

Réponse :

Bonsoir Carole,

Votre conjoint travaille-t-il encore pour cet employeur ? Car s'il avait été congédié suite à cet accident de travail, il y aurait matière à porter plainte selon l'article 32.
Et une chose très importante, quels sont les motifs invoqués par la CSST pour rejeter la demande ?
Mais le plus important, avez-vous contesté la décision rendue par la CSST ? Car vous avez 30 jours suivant la réception de la décision de la CSST pour contester cette décision.

Ces renseignements me seront très utiles car j'ai fait quelques recherches, et j'ai besoin de ces renseignements.

À bientôt

Guy Samson